Les conséquences des nouvelles technologies sur la productivité des membres des entreprises et sur la compétitivité des organisations sont considérables. Ces révolutions, qui, initialement sont apparues pour favoriser le développement de certaines actions, sont aujourd’hui présentes dans tous les aspects de notre vie et déterminent désormais notre manière de travailler.

L’insertion des nouvelles technologies par les organisations

Des organisations de tous types, allant des start ups aux grandes multinationales, ont recours aux nouvelles technologies comme élément de différenciation de la concurrence. Ainsi, les stratégies d’entreprises, les politiques commerciales et les différentes organisations du travail sont conçues et mises en application dans une optique de pensée digitale.

La hausse de la productivité des entreprises n’est pas étrangère à l’impact de ces nouvelles technologies. Une utilisation adéquate de ces révolutions ne permet pas seulement l’obtention d’une meilleure production, elle permet aussi que les produits et services soient de meilleure qualité et qu’il soient fournis plus rapidement.

La technologie et la productivité sont devenus deux alliés indispensables pour le succès de n’importe quel projet d’entreprise. Toutes les organisations fonctionnant encore avec un système poussiéreux ne feront pas long feu… Les entreprises sont désormais dans l’obligation d’adapter leur fonctionnement et leurs processus de production aux nouvelles technologies si elles veulent survivre à un marché en constante mutation.     

Un des impacts les plus clairs des nouvelles technologies sur la productivité au travail se trouve dans l’automatisation des processus et ce, particulièrement chez les e-commerces.

Les nouvelles technologies se sont insérées dans tous les domaines d’actions allant du développement des nouveaux systèmes et processus, aux études de marchés et développement de l’activité.

Impliquer les employés pour optimiser la productivité.

Bien que la transformation digitale entraîne une optimisation des ressources et dans la foulée, une augmentation de la productivité, il ne faut pas perdre de vue que le réel moteur de ce changement reste le travailleur. De ce fait, et pour éviter des confusions et obtenir un profit maximum de cette transformation, il est nécessaire d’impliquer les travailleurs dans cette dite transformation.

De nombreuses tâches, auparavant contraignantes et laborieuses sont, depuis peu, prises en charge par des robots ou des programmes informatiques permettant aux travailleurs d’être plus productifs et de se dédier à des tâches plus rentables.

Nouveaux outils des télécommunications pour entreprises

Les nouvelles technologies ont apporté des avancées dans tous les domaines et particulièrement celui des télécommunications.

Au niveau des entreprises, cela permet l’introduction de nouveaux outils permettant la facilitation des communications, autant internes qu’externes.

Les outils de communication interne des entreprises ont été chamboulés par l’insertion des nouvelles technologies. Les notes et messages sur papier ont laissé place aux courriers électroniques, aux messageries instantanées et même aux réseaux sociaux d’entreprises. Tous ces nouveaux outils permettent une meilleure cohésion d’équipe au sein de l’entreprise. De nombreuses incongruences sont évitées grâce à une certaine transparence et à la nouvelle caractéristique principale des communications internes : l’immédiateté.

Pour les communications externes des entreprises, les outils ont connu une progression très positive sur le temps. Les catalogues imprimés se sont transformés en page internet design, les numéros de téléphone de contact sur ces pages en boutons click-to-call et les standards téléphoniques reliant les différents terminaux par câbles ont laissé place aux standards téléphoniques virtuels…

Globalement, les nouvelles technologies ont permis l’expansion de nouveaux modes de communications et de nouveaux modèle d’entreprises (comme les e-commerces)

Toutes ces nouvelles options ont eu un effet à double tranchant : d’une part, les communications des entreprises avec leurs consommateurs ont été améliorées, les organisations sont plus accessibles et le public peut trouver réponse à ses questions de manière quasi-immédiate. Le revers de la médaille pour les entreprises est une certaine obligation de transparence : cette caractéristique est désormais un élément de différenciation qui peut faire pencher la balance lors d’une décision d’achat.

Les e-commerces, fruits des nouvelles technologies

Le concept de e-commerce est une création pure des nouvelles technologies. Il est apparu au moment des premières transactions faites par des moyens électroniques et a évolué au fur et à mesure de l’avancée des différentes technologies.

La démocratisation des TIC (Technologies de l’information et de la communication) et principalement d’Internet a permis la participation aux mutations de ce nouveau mode de commercialisation.

Les différents outils de télécommunications qui sont apparus offrent désormais la possibilité aux e-commerces de mieux comprendre leurs clients et de pousser à l’extrême l’accompagnement dans le processus de décision d’achat.

Les tendances des e-commerces prévues pour 2018 sont prometteuses : expansion du m-commerce (Mobile Only), réduction du temps d’achat et du nombre de clics nécessaires (à l’exemple de Amazon), introduction d’algorithmes utilisant l’IA ou encore combinaison des e-commerces avec des outils connectés (comme les assistants vocaux)…

Les nouvelles technologies sont un “indispensable” à prendre en compte particulièrement pour les e-commerces qui risquent de rester sur le banc de touche s’ils ne suivent pas les tendances…

Les nouvelles technologies ont permis des avancées considérables dans le monde des entreprises. Chaque jour, des nouveautés apparaissent dans les différents secteurs et une entreprise se voulant compétitive se doit de suivre les tendances et évolutions de la société.

Malgré tout, bien qu’ayant des effets positifs sur la productivité et l’évolution des modes d’action, ces innovations peuvent indirectement compliquer la tâche en rendant les consommateurs plus exigeants sur les actions des organisations.

Les entreprises se doivent d’être en alerte constante et d’adapter leurs modes de fonctionnement à toutes et chacune des nouvelles évolutions car comme le disait Andrew Heller ;  

“La technologie c’est comme le poisson. Plus ça reste en rayon, moins c’est appétissant.”