Regarder, sélectionner, acheter… Peu de choses sont aussi déshumanisées qu’un processus d’achat en ligne. A l’ère digitale, on ne s’adresse plus à un vendeur, on ne sollicite plus les conseils d’un professionnel –un outil de chat fait le job à merveille-, et on hésite plutôt deux fois qu’une avant de finaliser un achat en ligne. En intégrant une démarche de RSE ou Responsabilité Sociale d’Entreprise à son site e-commerce, il est aujourd’hui possible d’insuffler un peu d’humanité et d’émotion positive dans les paniers d’achat des internautes.

La Responsabilité Sociale d’Entreprise, une ressource pour les entreprises

Les entreprises, quelles qu’elles soient, ont aujourd’hui tout intérêt à s’engager activement dans une démarche de développement durable. En introduisant une stratégie de responsabilité sociétale et de durabilité, elles améliorent leur notoriété sans pour autant renoncer à la maximisation des profits. En effet, sur le moyen et long terme, le déploiement d’actions sociales et solidaires fidélise les clients et renforce l’image de marque de l’entreprise car, incontestablement, les consommateurs sont aujourd’hui de plus en plus engagés.

D’après l’Institut économique de Montréal (IEDM), si les entreprises mettent en place des projets sociaux ou solidaires en plaçant la responsabilité sociétale au cœur de leur stratégie, c’est non seulement pour se sentir socialement utiles, mais aussi pour répondre aux attentes des consommateurs de plus en plus sensibles aux thématiques concernant le développement durable. D’après une étude menée en 2016 par la société GreenFlex, plus de 60% des Français, par exemple, se considèrent comme des consommateurs engagés. D’autres statistiques prouvent également que cette attitude se poursuit online: une part massive des internautes est plus sujette à l’achat en ligne quand une démarche de RSE est prônée par l’entreprise. 90% des consommateurs sont plus enclins à acheter sur un site ou auprès d’une marque intégrant une démarche de RSE.

Une tendance globale

Les firmes du monde entier, sous l’impulsion des consommateurs et d’une nouvelle génération de dirigeants, font de la RSE une priorité, en l’intégrant dans leurs opérations et en l’utilisant pour vendre. Il y a dix ans, par exemple, seules une douzaine de sociétés du Fortune 500 publiaient un rapport sur le développement durable ou la RSE. Elles sont aujourd’hui une majorité. Plus de 8000 entreprises à travers le monde ont d’ailleurs signé le Pacte mondial des Nations Unies, initiative ratifiée en 2000, s’engageant à faire preuve d’un esprit de civisme dans les domaines des droits de l’homme, du droit du travail et de la protection de l’environnement. En Europe, l’évolution est fulgurante. Pour l’ensemble des pays de l’OCDE, 51% des entreprises sont considérées comme ayant une action adaptée ou exemplaire en la matière en 2017, contre seulement 41% en 2015.

De grands groupes internationaux se distinguent par un engagement dans une démarche de responsabilité sociale d’entreprise. Désormais, le développement durable est le premier levier d’innovation, comme l’affirmait la Harvard Business Review dans un article intitulé «Why Sustainability Is Now the Key Driver of Innovation», publié en septembre 2009. Les leaders de ce mouvement optent pour des choix radicaux et lient explicitement, dans leur discours, le développement durable et les opportunités de business. General Electric et Philips font ouvertement converger leurs objectifs commerciaux et leur engagement à développer des offres vertes, tandis que Marks & Spencer, Nike ou Starbucks affichent des objectifs de développement durable sur 100% de leur offre.

A LIRE  [EBOOK] Comment booster le taux de conversion de son site e-commerce ?

Le nordique Ikea a également tout bon en la matière. Pour le groupe suédois, la lutte contre le changement climatique est un engagement fort et entier. Depuis plusieurs années, il manifeste son engagement pour une transition vers une économie bas-carbone, et a participé à la fondation de la coalition «We mean business», appelant les entreprises à mettre en place des stratégies bas-carbone, et encourageant les politiques publiques pour la réduction des émissions de CO2. Au quotidien, Ikea investit fortement dans les énergies éolienne et solaire pour atteindre cet objectif. En France, avec l’acquisition récente de trois champs éoliens, le groupe produit désormais 43 % plus d’énergie qu’il n’en consomme. Ainsi, il entend accéder à l’indépendance énergétique à l’échelle internationale à l’horizon 2020.

Le groupe Unilever, quant à lui, s’est positionné sur un autre objectif de développement durable. A travers différentes mesures, Unilever espère améliorer la santé et le bien-être de plus d’un milliard de personnes. Et le groupe multinational est en bonne voie: depuis 2005, Dove a contribué à améliorer l’estime de soi de plus de 8,5 millions de personnes au travers de programmes spécifiques. 35 millions de personnes ont eu accès à de l’eau potable avec Pureit depuis 2005. 48 millions de personnes ont été sensibilisés au lavage des mains avec Lifebuoy depuis 2010. Enfin, quelques 44 millions de personnes ont été atteintes dans leurs programmes d’amélioration du brossage des dents avec Signal.

La RSE accessible à tous grâce à des modules de don

Mais l’engagement dans une démarche de responsabilité sociale d’entreprise n’est pas l’apanage des multinationales. D’autres acteurs économiques à la force de frappe plus réduite peuvent également œuvrer pour un monde meilleur en seulement quelques clics. C’est le cas du site internet français jeujouet.com, par exemple, qui a trouvé sa solution en appliquant à son site e-commerce le module Cherry Checkout, une manière ludique et facile d’intégrer une démarche RSE à son site.

La RSE, la cerise sur le gâteau du e-commerce

Sur un shop en ligne partenaire, au moment du checkout, apparaît l’option Cherry. En un clic, elle permet d’ajouter 1 à 5 euros au montant du panier d’achat. Ce micro-don qui n’implique pas de transaction spécifique est reversé à une association du choix du site de e-commerce et permet au client de participer à un tirage au sort qui lui fera peut-être gagner un bon d’achat sur le site. Une manière de rendre les donations attractives et amusantes selon les jeunes fondateurs du projet. Si jeujouet.com a choisi de soutenir l’association Enfance & Cancer, d’autres sites partenaires viennent en aide à des associations comme Amnesty International ou Action contre la Faim, à la manière de smood.ch.

La RSE, la cerise sur le gâteau du e-commerce

Faire du processus d’achat une émotion positive

Cherry Checkout s’impose ainsi comme une manière de transformer le traditionnel acte d’achat, toujours connoté négativement, en émotion positive. Avec sa cerise sur le gâteau, Cherry Checkout veut modifier la psychologie d’achat digital, revoir les habitudes de consommation en ligne. En bénéficiant à une association caritative, Cherry Checkout permet d’associer un geste altruiste à un acte d’achat absolument personnel, et toujours plutôt désagréable.

A LIRE  Pourquoi intégrer l'e-commerce par abonnement au cœur de votre stratégie Marketing ?

Pour quelques domaines qu’il s’agisse, (assurances, billetterie, produit…), Cherry Checkout est le petit plus qui offre aujourd’hui la Responsabilité Sociale d’Entreprise aux sociétés de e-commerce sur un plateau. En effet, l’intégration du module Cherry Checkout est facile et gratuite sur chaque plate-forme e-commerce existante. En ce qui concerne les grands noms du genre, WooCommerce, Magento ou Prestashop, l’installation est possible en quelques minutes et aussi peu de clics. Aucun développement n’est nécessaire. Quant aux sites natifs, une documentation précise et étape par étape est disponible pour guider pas à pas les développeurs internes à l’entreprise intéressée.

La RSE, la cerise sur le gâteau du e-commerce

Fidéliser le client grâce à un jeu-concours

Grâce à l’intégration de cette démarche de RSE, les performances d’un site e-commerce peuvent être nettement accrues. Un moyen efficace pour renforcer son image de marque tout en augmentant ses ventes et l’attractivité de son site.

En effet, grâce à Cherry Checkout, un client retire de son acte d’achat une expérience extrêmement positive: pour le remercier de faire une bonne action au cours d’un achat en ligne, le consommateur obtient en plus une chance de se faire rembourser sa commande en bons d’achat à utiliser sur le site e-commerce. La possibilité de gagner, c’est la cerise qui pousse l’e-shopper à finaliser son acte d’achat online au moment du paiement qu’on sait toujours critique !

Avec ce processus de remboursement du panier d’achat par tirage au sort sur le site d’achat, Cherry Checkout assure donc la fidélisation des clients à long terme. Evidemment, la sécurité et la transparence sont au centre des préoccupations du module. L’attribution des prix est soigneusement contrôlée et auditée afin de s’assurer qu’elle soit équitable. Les associations partenaires sont attentivement sélectionnées pour que les utilisateurs puissent donner en toute confiance, et des recherches poussées ont été menées sur les points de légalité en Suisse et en Europe par une étude d’avocats spécialisée dans les jeux-concours.

Tout le monde gagnant

Par conséquent, la responsabilité sociétale est bénéfique pour tous: pour les entreprises et leurs dirigeants, pour les consommateurs, pour les associations, qui sont elles aussi gagnantes dans la mesure où elles sont mises en avant sur autant de sites dotés d’une grande popularité. Professionnels du e-commerce, clients particuliers et œuvres caritatives, Cherry Checkout est une initiative qui satisfait l’ensemble de ses usagers.

La RSE, la cerise sur le gâteau du e-commerce