Hashtags : les 6 pièges à éviter

Depuis la fin des années 2 000, les hashtags se sont répandus comme une traînée de poudre sur le net. Ce marqueur de métadonnées sert à rassembler et à centraliser autour d’un sujet précis. Le hashtag fonctionne comme un dossier de classification, il permet de lier toutes les données issues des posts et messages.

Le hashtag peut être un outil génial, il permet de trouver et de suivre des discussions thématiques. Pour vous e-commerçant, il peut aussi être la clé pour vous faire découvrir sur les réseaux sociaux.

Il est présent sur de nombreux réseaux sociaux et son utilisation varie légèrement en fonction du réseau. Je ne vais pas avoir la même utilisation du hashtag sur facebook que sur instagram. Il n’est pas toujours simple de comprendre les nuances de la maîtrise de ce marqueur. C’est pour cela que nous tenterons de vous éclairer sur son utilisation selon le média utilisé et vous dévoiler les 6 erreurs à éviter.

1-Remplacer des contenus de qualité par des hashtags

Un hashtag ne remplacera jamais un contenu qualifié. Il se doit d’être ajouté à la fin pour classifier votre sujet et ne doit pas être utilisé comme du contenu pur. Ils doivent venir uniquement pour souligner vos contenus.

À la place illustrez vos hashtags par des images, cela va booster les vues. Dû aux nombreux contenus des réseaux sociaux, les utilisateurs scrollent rapidement. Ils ont tendance à passer rapidement sur les textes trop longs. Les contenus illustrés par des visuels attirent l’oeil. Ils ont plus de chances d’être partagés et d’attirer de l’engagement auprès de votre communauté.

2-Mettre des hashtags à chaque mot

Un surplus de hashtag, rendra le post plus difficile à lire pour un internaute. Si #jemexprime #comme #ceci, #macommunauté ne #prendrapasletemps lire #mesposts. N’essayez pas de parler en langage codé. Personne ne se donnera la peine de déchiffrer ce que vous avez à dire.

Rassemblez plutôt tous les hashtag à la fin de votre post. Cela va faciliter la lecture et rendra votre contenu plus clair. Gardez en tête ces trois règles : un hashtag se doit d’être mémorable, unique et en relation avec votre contenu.

3-Abuser des hashtags tendances

Les tendances sont les hashtags les plus plébiscités à l’instant T. Ils sont ceux qui intéressent le plus et offrent la meilleure visibilité. Cependant si votre contenu n’est aucunement en relation avec cette tendance, il serait malvenu de vouloir tirer la couverture sur votre e-commerce.

Mais au contraire utilisez des hashtags pouvant mettre en valeur vos contenus ! S’ils adhérent à vos opinions, les utilisateurs vous suivront facilement. Vous n’avez pas besoin de tricher là-dessus. Vous pouvez tout à fait utiliser des hashtags tendances lors de grands événements sportifs ou créatifs pour vous exprimer sur ces sujets.

4-Utiliser les campagnes de hashtags d’autres entreprises

Certaines entreprises prônent des hashtags qu’ils utilisent dans le cadre de leurs campagnes de communication. Par exemple, la marque Kit Kat s’est servi du hashtag #mybreak, pour diffuser son message. Astucieux, le hashtag se rapproche de leur slogan publicitaire : “have a break, have a Kit Kat break”. Le hashtag rend la marque facilement identifiable, tout en apportant une valeur ajoutée.

Comme Kit Kat et bien d’autres marques, n’hésitez pas à faire preuve de créativité. Lancez vos propres hashtags pour mener à bien vos campagnes publicitaires. Il vous est même possible de paramétrer vos réseaux sociaux, pour être notifié si quelqu’un utilise votre hashtag. Les hashtags se doivent d’êtres uniques et simples à retenir. Pour vos campagnes, nous vous déconseillons d’utiliser des termes trop vastes. Il sera difficile pour vous de vous démarquer.

Suivez les hashtags afin de garder en tête un état des tendances de votre marché. Étudiez les stratégies de vos concurrents, essayez d’identifier les influenceurs et regardez ce que les consommateurs lisent.

5-Utiliser des hashtags incorrects

Si vous voulez communiquer à propos d’un événement donné, n’essayez pas de le deviner ! Chaque événement ou action spécifique possède un hashtag dédié, donc essayez de le déterminer. Si vous tentez d’interpeller une personne ou d’élever le débat sur un sujet, il vous est nécessaire d’utiliser le marqueur le plus adapté. Les hashtags qui n’ont que peu de tags liés ne seront pas aussi populaires.

N’hésitez pas à re-vérifier, il est possible que le hashtag que vous utilisez ait un double sens. Il est possible de tester le hashtag avant de le rendre public. Il vous suffit d’effectuer une recherche sur cet hashtag et de s’assurer des contenus liés.

6-Ne pas adapter l’utilisation des hashtags en fonction du réseau social

Chaque réseau a une utilisation implicite différente de ce marqueur de métadonnées. Sur Twitter, les hashtags sont très importants. Ils sont utilisés pour catégoriser.

Il a été observé que les tweets avec des hashtags bénéficient d’un taux d’engagement deux fois plus élevé. Les tweets qui en comptent un ou deux observent une hausse du taux d’engagement de près de 21% plutôt que les tweets qui en comportent 3 ou plus. Alors qu’au contraire, utiliser plus de deux hashtags diminue le taux d’engagement de 17%.

Pour Instagram c’est une toute autre histoire. Les hashtags sont très valorisés sur ce réseau. Les posts qui en comptent plus de 11, sont ceux avec les meilleures interactions. Rien d’étonnant puisque ce réseau est plus visuel et que la catégorisation par centre d’intérêt est importante.

Le hashtag n’a pas la cote sur Facebook. Les posts qui en sont dépourvus réalisent les meilleurs statistiques. Donc ne vous embêtez pas à user et abuser du hashtag, cela n’aura que peu d’impact sur la portée de votre publication.

Le hashtag est un outil formidable pour le social commerce. Il permet de classifier les contenus par thématiques et de rassembler. Cependant son utilisation diffère selon les réseaux et il est important d’identifier les règles implicites qui régissent les réseaux.

Si vous l’utilisez à bon escient, il pourra booster votre visibilité sur les réseaux sociaux. Et par conséquent il boostera vos ventes. Cependant ces règles ne sont pas gravées dans le marbre et pourraient être bousculées à l’arrivée d’un nouveau réseau social. Mais en attendant qu’attendez-vous pour mettre ces conseils en pratique ?

Découvrez nos autres articles sur les réseaux sociaux :

 

  • 33 Posts
  • 3 Comments
J'ai développé un intérêt pour le web marketing, ainsi que pour l'étude des comportements du consommateur. Je suis aussi passionnée par les voyages et la nourriture japonaise.
  • Merci pour cet article.
    Pourriez-vous me spécifier la source de cette information
    « Le hashtag n’a pas la cote sur Facebook. Les posts qui en sont dépourvus réalisent les meilleurs statistiques. Donc ne vous embêtez pas à user et abuser du hashtag, cela n’aura aucun impact sur la portée de votre publication. »
    Merci

    • Merci de votre commentaire Caroline.
      Pour la rédaction de cet article, nous nous sommes basés sur les données de ThinkCreativeKC. J’ai vérifié cette information et effectivement les hashtags n’ont que peu de retombées sur un post. Mais peut-être cela viendra à se démocratiser dans années à venir?