Le e-commerce, depuis plusieurs années, s’affiche avec une croissance toujours plus importante. Il est désormais un mode de consommation à proprement parler, particulièrement apprécié et adulé des consommateurs, notamment pour son côté pratique d’utilisation, sa rapidité et son efficacité, qui sont, entre autres, des avantages indéniables. 

 En effet, les données et pourcentages parlent d’eux-mêmes : selon l’étude de la FEVAD sur l’année 2019, près de 9 internautes sur 10 achètent sur internet, tant sur mobile, ordinateur ou tablette. D’ailleurs, on a pu observer  une croissance de 20.7% des transactions en ligne entre 2017 et 2018, des chiffres toujours plus encourageants, traduisant un marché en constante augmentation. 

Face au succès retentissant de cette nouvelle manière d’acheter de façon entièrement digitalisée,  de plus en plus de e-commerces voient le jour chaque année, espérant pouvoir gravir les échelons et se frayer une place dans le top des e-commerces les plus visités. 

D’autre part, les boutiques en ligne déjà construites ne cessent de se réinventer pour rester en course et ne pas perdre pied face aux autres concurrents, de plus en plus redoutables. Pour ce faire, ces dernières se doivent donc de rester à la pointe de la technologie, en proposant un site toujours plus performant et intuitif, un système logistique extrêmement bien paramétré, un service client impeccable, qui utilisent les meilleurs leviers de conversion pour fidéliser sa clientèle tout en recrutant de nouveaux clients.

Dans ce concours à la boutique en ligne techniquement bien optimisée et la plus vendeuse, certains e-commerçants réussissent à se démarquer et faire mouche auprès de e-acheteurs toujours plus exigeants. Aujourd’hui et à l’issu du premier trimestre de l’année 2019, E-Commerce Nation vous propose en exclusivité et en étroite collaboration avec Similarweb, Le top 100 E-commerce des sites les plus consultés sur le territoire français. Ce classement a été effectué grâce aux données fournies par SimilarWeb, prenant ainsi en compte le trafic mensuel de chacun des acteurs présentés.

Grâce à ce rapport approfondi, les questions que chacun d’entre vous se posent à propos de l’évolution et de la progression de l’e-commerce en France seront soulevées, des interrogations qui portent sur ces aspects :

Quels sont les secteurs les plus porteurs en 2019 ? Comment certains sites e-commerces ont su se différencier des autres sur le premier trimestre de l’année 2019 ? Quelles sont les tendances émergentes et les surprises de ce top 100 français ?

Top 10 e-commerce en France : Une domination très claire des Marketplaces 

Sans surprise, les marketplaces se placent en top position du top 100 e-commerce français. Une marketplace, nous le rappelons,  se traduit par « place de marché » en français et désigne une plateforme qui vient mettre en relation l’offre et la demande, c’est-à-dire des vendeurs et des acheteurs. On peut comparer une place de marché à un centre commercial digital, où chacun est libre de vendre ses produits. Ces plateformes telles qu’Amazon, Leboncoin, Cdiscount ou encore Ebay font fureur en France, notamment pour leur praticité d’utilisation.

Grâce à leur notoriété, de nombreux vendeurs choisissent de commercialiser leurs produits sur leur plateforme, pour gagner en visibilité et augmenter leur chiffre d’affaires. Cela augmente naturellement l’offre, et vient davantage combler le client qui se retrouve avec un large choix de produits.

Ces dernières s’affichent donc toutes les 4 dans le top 10 avec chacune une croissance positive du trafic sur ce premier trimestre 2019. D’autres marketplaces se sont frayé une place dans ce classement des 10 sites les plus visités, et certains e-shops, notamment Leroy Merlin, s’affiche à la 8ème place, un succès particulièrement remarquable pour la marque française spécialisée dans le bricolage. 

Le domaine de l’habillement, toujours à la pointe de la mode

Selon l’étude sur l’année 2019 de la FEVAD, 58% des produits et services achetés sur internet en France sont issus du secteur de l’habillement et de la mode, prenant en compte l’ensemble de l’écosystème, des vêtements en passant par les chaussures jusqu’aux accessoires. C’est le domaine dont les produits sont le plus achetés sur internet en France, il représente donc un marché e-commerce colossal.

Vinted, le site de vêtements de seconde main qui rencontre un succès sans précédent dernièrement, vient se placer à la 16ème place du classement, grâce à un attrait des consommateurs de plus en plus identifiable pour les vêtements à coût moins élevé, et qui sont davantage soucieux de l’environnement, donc évitent le gaspillage. 

La Redoute, l’e-commerce de vente en ligne, se refait une jeunesse et vient s’intégrer au classement à une place impressionnante, une prouesse pour l’ancien vendeur de vêtements à distance, qui a su adapté son offre à la demande.

De nombreux e-shops spécialisés dans la mode ont vu leur site évoluer de manière positive avec un trafic en croissance et d’autres, de manière plus surprenante, voient leur trafic légèrement baisser, comme H&M, géant mondial du prêt-à-porter, qui se retrouve relayer à la 34ème place du classement.

Le e-commerce du tourisme, un secteur qui prend son envol 

Ces dernières années, le secteur du voyage a pris un tournant tout nouveau grâce à son développement digital, qui est venu révolutionner et donner un vent d’air frais au secteur. Dorénavant, le tourisme s’impose clairement comme l’un des piliers du e-commerce, et pour cause : le e-commerce du voyage représentait, en 2018, 44% des parts de marché et 19.8 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Des chiffres qui peuvent traduire certains résultats au classement comme la 14ème place que récolte Airbnb, la plateforme de location de logements de particuliers, ou encore la hausse de trafic de Go voyages ou hotels.com. La saison estivale a sûrement permis d’augmenter le trafic de ces e-commerces, néanmoins, c’est un secteur qui s’annonce particulièrement porteur et qui fait ses preuves sur ce premier trimestre 2019.

Une division de trafic entre les e-commerces dédiés à l’alimentaire

La FEVAD relate dans ses chiffres clés 2019 que le secteur e-commerce alimentaire et les produits de grande consommation représentent 20% des produits achetés sur internet, un chiffre conséquent qui pourrait annoncer une progression globale dans le secteur. 

Pourtant, si certain e-supermarchés se démarquent dans le classement comme Carrefour ou Leclerc qui affichent un nombre moyen de visites par mois très élevé, d’autres sont en baisse et se retrouvent dans le bas du classement notamment Monoprix, Aldi ou Cora.

Pour conclure

Pour conclure, on peut donc dire que le top 100 e-commerce en France vient refléter les tendances actuelles de consommation des e-acheteurs français en donnant des chiffres clés relatifs au trafic et l’audience de chaque site e-commerce