Intégrer le catalogue produit d’un fournisseur à son système d’information – B.A – BA de tout e-commerçant pour vendre des produits, reste encore aujourd’hui un processus complexe. Dans cet article nous ferons un rappel des principales difficultés rencontrées par les web marchands avant d’exposer quelques débuts de solutions qui permettront d’optimiser l’efficacité du système d’information du site marchand. Nous répondrons notamment aux questions :

Comment intégrer plus facilement de nouveaux catalogues et améliorer la performance de son site web ?

Pourquoi est-ce compliqué de constituer son propre catalogue produits à partir des catalogues fournisseurs ?

Des référentiels d’information différents

La principale raison des difficultés rencontrées est simple à comprendre : chaque entreprise faisant partie de la chaîne de distribution (fabricant, distributeur, e-commerçant) organise ses données en fonction de sa propre logique et son vocabulaire spécifique. Il existe peu de secteurs où un référentiel commun standardisé a été établi. Un exemple de deux classifications et vocabulaires possibles trouvés sur 2 sites différents présentant le même article :

Le produit vendu est exactement le même. Cependant, d’un site à l’autre sa description varie largement ce qui affecte les résultats de recherche. En tapant le même terme sur les deux sites, on risque de voir des résultats bien différents alors que le produit cherché est le même.

Des difficultés d’identification de l’information

Un autre souci majeur est que les informations que l’e-commerçant a besoin de récupérer peuvent être contenues dans une description longue d’article, comme dans l’exemple ci-dessous :

Les descriptions longues de ces articles contiennent ici toute une liste d’attributs et leurs valeurs qui peuvent être utiles (matière, norme…) mais qu’il va falloir extraire une à une pour les classer au bon endroit. Autre difficulté possible, si l’information n’est pas fournie dans un tableur, mais encapsulée dans un pdf. Cela complique encore plus son extraction, car il faut repérer le positionnement du contenu intéressant à extraire, et un texte sur un pdf n’est pas forcément copiable (certain pdf sont l’équivalent de photos et le texte d’une photo ne peut-être lu).

Optimiser son catalogue produit pour améliorer ses performances : Comment Google Analytics peut vous aider ?

L’ambition de chaque e-commerçant étant d’accroître ses ventes, l’organisation des données en amont doit servir en aval l’objectif de mieux guider le client vers les produits qu’il recherche.

A LIRE  Rassurer les clients grâce à l’expérience de livraison #ECNTalks 3

Une étude approfondie via Google analytics des requêtes tapées par les internautes sur le moteur de recherche interne du site offre une vraie mine d’information. Il est possible d’y analyser ce que clients viennent chercher et de quelle manière ils l’expriment. En étudiant finement ces informations, on peut déterminer quel type de données il faut extraire et comment organiser sa base de données produits pour être le plus performant possible.

Cette analyse permet également de se rendre compte que l’information présente dans les fiches articles peut ne pas être suffisante. Il faut alors enrichir son catalogue par l’ajout de nouvelles données.

Comment enrichir son catalogue produit en mode automatisé ?

Via des API

API est l’acronyme de Application Programming Interface. Les API permettent via un appel à une solution tierce d’envoyer ou de récupérer de l’information.

Un e-commerçant spécialisé dans le tourisme s’est rendu compte qu’un grand nombre de requêtes portaient sur la température de l’eau de mer, non présente dans la description de ses voyages. Cette information étant variable en fonction des saisons, la meilleure façon de garantir en permanence une information fiable est de la récupérer en temps réel via des API. L’information recueillie peut ensuite s’ajouter automatiquement dans un PIM ou directement sur le site web.

Via l’ajout de thésaurus

Un thésaurus permet d’organiser son information par niveau et de rattacher des valeurs à une liste d’autres termes proches. Par ex, pour un article dont la matière est du « hêtre », le thésaurus rattache cette valeur à « bois ». L’internaute qui tape la requête « meuble en bois » se verra donc proposer cet article.

Pourquoi qualifier ses informations est important ou l’enjeu de la pertinence des réponses de son moteur de recherche interne pour améliorer ses performances

Pour 96% des visiteurs, la fonction de recherche est considérée comme très importante dans leur processus d’achat. Ce qui est démontré par un taux de conversion 2 à 5 fois supérieur lors de l’utilisation de la recherche interne. Mais 71% des internautes estiment que les outils de recherche pourraient être améliorés. En effet, le moteur de recherche peut ne fonctionner de façon satisfaisante que pour 40% des requêtes tapées :

  • 30 % des requêtes n’offrent pas de réponse, alors que une fois sur deux les articles sont bien vendus sur le site.
  • 30 % des requêtes offrent trop de réponses et le site ne propose pas de moyen d’affiner la sélection.
A LIRE  3 Stratégies SEO à appliquer dès aujourd'hui

On peut pourtant améliorer les réponses de 60% des requêtes. Simplement, en les analysant mieux et en qualifiant ses données de façon optimale. La majeure partie de ce processus peut d’ailleurs se faire dès l’intégration de nouveaux catalogues.

Etat des lieux sur les solutions et modes opératoires utilisés pour organiser et structurer son information

Voici un classement par ordre croissant de pertinence.

  • Se contenter des attributs minimums indispensables. Par exemple, dans le secteur du textile, se limiter à standardiser les tailles et les couleurs.

  • Tenter de résoudre cette problématique via des tableurs Excel? Impossible dès que le catalogue gagne en profondeur et en nombre d’articles.

  • Gérer son information via un PIM (application de Product Information Management), qui permet d’agréger différentes sources d’informations. Mais le travail d’extraction et de normalisation des données entrantes reste entier en amont.

  • Utiliser une solution de Data intégration, peut permettre de résoudre une grande part des difficultés à l’aide de différents types de traitements automatisés.

Le sujet vous intéresse ? Vous souhaitez en savoir plus sur les intérêts et les avantages de la classification et de l’enrichissement des données produits.

Nous vous invitons à revoir gratuitement le webinaire de SmarMyData qui a eu lieu le jeudi 05/10/2017 juste ici.