Evénements

Découvrez le Growth hacking lors des #ECNTalks n°2 – RDV le 16/03/17

DÉCOUVREZ LE GROWTH HACKING

E-commerce Nation

E-commerce Nation est la 1ère plateforme collaborative entièrement dédiée aux e-commerçants français. Elle propose quotidiennement des actualités, des conseils et des solutions pour votre e-commerce.
Le site s'adresse aux e-commerçants qui souhaitent en apprendre toujours plus sur leur activité mais aussi se développer avec les outils et les connaissances adéquates.

Utilisé depuis plusieurs années dans les start-up françaises, le Growth hacking est un concept venant tout droit de la Silicon Valley. Cette technique de web marketing est née de la problématique des start-ups dont l’objectif est d’obtenir une croissance extrêmement rapide avec un budget limité. Si vous cherchez une définition précise du growth hacking, cela signifie littéralement “bidouiller/pirater la croissance”.

Il s’agit d’une sorte de système D pour croître par tous les moyens possibles, parfois à la limite de la légalité. C’est un mélange de techniques marketing originales, de tests et analyses comportementales, d’automatisation et de programmation. Nous allons vous expliquer ce qu’est le growth hacking pour l’appliquer à votre e-commerce et comment il a été utilisé par de nombreuses enseignes.

visuel growth hacking

Définition du growth hacking

Le growth hacking repose sur 5 métriques fondamentales (AARRR) qui représentent les 5 étapes du cycle de vie d’un client :

Acquisition : cette étape sert à tester l’ensemble des canaux web pour déterminer lequel permet de faire venir rapidement les prospects vers son site web.
Activation : cette phase correspond à la première expérience de l’utilisateur sur le site. Il faut faire en sorte qu’il l’intéresse et qu’il réalise sa première action (partage, inscription…)
Retention : pour que le prospect revienne, Il sera nécessaire de procéder à des évolutions régulières sur le produit ou le service afin de faire revenir régulièrement le prospect sur le site.
Revenue : elle correspond à la phase de transformation, le prospect devient client et génère des revenus pour la société.
Referral (recommandation) : une fois le prospect transformé en client, il faut mettre tous les moyens en oeuvre pour qu’il devienne prescripteur (parrainage, bouche à oreille…). Si les utilisateurs sont satisfaits de vos produits et services, ils en parleront autour d’eux.

Les hacks les plus célèbres

Le growth hacking demande d’expérimenter, d’analyser afin de réaliser des “hacks” pertinents qui activeront de nouveaux leviers de croissance. La plupart des géants du web comme Apple, Uber, Hotmail, YouTube ont appliqué des techniques de Growth hacking pour parvenir au niveau de croissance qu’ils ont atteint aujourd’hui. Voici quelques exemples de hacks qui ont propulsé les entreprises qui y ont eu recours :

Hotmail & Apple

Hotmail est le premier exemple connu de Growth hacking. A la fin des années 90, les deux fondateurs cherchaient un moyen d’atteindre plus d’utilisateurs rapidement. Les médias traditionnels étant trop coûteux, ils ont eu l’idée d’ajouter automatiquement à la fin de chaque email envoyé par un utilisateur le célèbre post scriptum :”PS : I Love You. Get Your Free Email at Hotmail”. Résultat : une publicité gratuite qui généra plus de 30 millions d’utilisateurs en moins de 30 mois. Apple a d’ailleurs imité ce “hack” en plaçant la phrase “envoyé depuis mon Iphone” en signature par défaut des emails.

Dropbox

Dropbox offrait jusqu’à 16 Go d’espace de stockage si l’on recommandait leur service à ses amis. Le principe du parrainage adapté au digital. Dropbox est ainsi passé de 100 000 à 4 000 000 d’utilisateurs.

Boulanger, But & Monoprix

Plus récemment, nombreuses sont les enseignes à avoir surfé sur la vague Pokémon Go. De nombreux click & mortar comme Boulanger ou But ont décuplé leur trafic en magasin en invitant les joueurs à venir chasser les pokémons dans leurs magasins et à poster leurs photos sur les réseaux sociaux pour remporter des remises ou bons d’achat. Une visibilité énorme pour ces marques et une chance supplémentaire de générer des ventes lors de la venue en magasin.

Monoprix cependant a frôlé le badbuzz. L’enseigne avait annoncé sur les réseaux sociaux qu’elle ferait gagner des kits du dresseur. Certains magasins ont été littéralement pris d’assaut par une foule de joueurs venant chercher leur cadeau. Une opération qui a pris une telle ampleur que l’enseigne n’avait pas anticipé un succès si retentissant et certains internautes ont été frustrés de ne pas recevoir leur kit après plusieurs heures d’attente.

visuel tweet et monoprox pokemongo

L’exemple de Monoprix démontre que les données d’un bon hack doivent avoir été préalablement analysées. Faire la promotion d’un produit ou d’un service sans avoir envisagé toutes les résultantes possibles peut mettre en péril la notoriété de votre société.

Cependant mettre en place des hacks perspicaces n’est pas chose facile. Cela nécessite de faire preuve de créativité, d’avoir une parfaite connaissance sur les tendances du moment mais aussi une bonne connaissance des outils informatiques existants quitte à en détourner légèrement les usages.

Techniques de growth hacking : black hat ou white hat ?

En growth hacking comme en SEO, deux méthodes s’opposent : le black hat et le white hat. Le black hat pourrait être défini comme un ensemble de méthodes pas très orthodoxe ou borderline qui permet d’arriver à ses fins sans se donner trop de peine. Pas d’inquiétude, nous sommes loin des hackers qui piratent des comptes bancaires, le seul objectif du growth hacker est de doper la croissance, il n’ira donc jamais à l’encontre des intérêts des utilisateurs. En revanche, il peut tester les limites d’un système et en contourner les règles.

« C’est plus drôle d’être pirate que de rejoindre la Marine » – Steve Jobs

Le premier black hat connu fut utilisé par Youtube : pour se faire connaître, la plateforme de vidéos a payé des femmes pour qu’elles publient des vidéos de leur strip-tease afin de générer du trafic et de montrer aux visiteurs l’intérêt et les fonctionnalités de leur service de publication de vidéos. Pour vous citer d’autres exemples, créer des comptes satellites ou des faux-comptes sur les réseaux sociaux pour obtenir plus de “followers” ou de “fans”, ajouter des mots-clés “rankable” dans le code du site pour assurer son référencement, générer des liens automatisés qui renvoient vers son propre site web sont des méthodes couramment utilisées.

Le white hat lui est plus conventionnel et conforme aux règles, le risque de bannissement est moindre. Toutefois, les growth hackers ayant tendance à utiliser alternativement les deux méthodes, la différence entre black et white hat tend à s’amoindrir.

Vous l’aurez compris, vous allez rapidement devenir adepte du growth hacking et de ses techniques pour générer plus de trafic et plus de ventes sur votre site marchand. Raisonner en terme de coût d’acquisition d’un client est une stratégie pérenne mais les hacks ont l’avantage de court-circuiter ce long chemin vers la croissance. Alors lancez vous et soyez curieux et inventifs !

Rencontrez des experts du growth hacking afin de développer votre business

La 2ème édition des #ECNTalks sera l’occasion de rencontrer des professionnels du growth hacking, d’échanger avec des prestataires de solutions ainsi qu’avec des e-commerçants autour de vos problématiques quotidiennes et plus particulièrement autour de celles liées au développement de votre business.

Nos experts vous présenterons 3 grandes thématiques. Pour développer ces sujets, 3 pitchs sont programmés. Tous ont pour objectif de vous accompagner dans l’appréhension des techniques liées au développement de votre entreprise et dans la compréhension des opportunités liées à ces dernières.

Si vous souhaitez rencontrer des growth hackers confirmés qui vous dévoileront les secrets de leurs hacks les plus performants, venez à leur rencontre lors des prochains #ECNTalks le Jeudi 16 mars à Paris. Pendant cette matinée dédiée aux e-commerçants, ces experts vous parlerons de leurs techniques les plus efficaces en matière d’acquisition ou d’engagement.

photo intervenants growth hacking ecntalks

LE REFERRAL (recommandation) – SHINYWOOD (Quentin HERVÉ – CEO )

Comment capitaliser sur les clients déjà acquis pour en faire des ambassadeurs ? Quels sont les « features » qui font qu’un produit ou service sera partagé ? Quels sont les différents types de referrals ? Quentin Hervé vous livrera ici les secrets et de l’optimisation de vos ventes grâce à ce levier.

N’hésitez pas à venir à sa rencontre et lui poser vos questions. Quentin Hervé est le CEO de Shinywood, un site e-commerce spécialisé dans la vente de lunettes de soleil en bois de fabrication artisanale. Il sera le premier e-commerçant à participer à nos Talks. Lui-même confronté à une conjoncture très concurrentielle, il vous dévoilera les solutions qu’il a su mettre en place grâce aux techniques de growth hacking.

L’Automatisation – BNBSITTER (Quentin BERSON – Growth hacker expert)

L’automatisation, l’optimisation de son temps et de la productivité. Quentin Berson vous expliquera des techniques de hacks particuliers, qui vous permettront de gagner du temps. Bénéficiez ici de l’expertise d’un growth hacker et de ses conseils pour économiser votre énergie.

Quentin Berson, growth hacker au sein de l’entreprise B’nB sitter, le concierge Airbnb pour les locations de courte durée. Acteur majeur du e-tourisme, il vous prodiguera les conseils tirés de ses propres expériences.

Comprendre le Growth Hacking – Growth Hacking France (Laurent LEMONNIER – Growth hacker expert et créateur de GHF)

Dans ce pitch, Laurent Lemonnier vous présentera différents aspects du growth hacking, tels que :

  • La stratégie sociale (la relation blogging – e-commerce)
  • Twitter : la stratégie d’ambassadeurs automatisée
  • L’Inbound Marketing : Kurator ou la nouvelle génération de blogs
  • Le Marketing Automation : Le bon message au bon moment
  • Les Avantages d’une stratégie Growth Driven

Laurent Lemmonier est un growth hacker chevronné. Fondateur du blog Growth hacking France, et consultant expert au pôle innovation de Marseille. Après son intervention, le growth hacking n’aura plus de secret pour vous.

Se rendre aux #ECNTalks :

info pratiques ECNTalks

Cet événement sera l’occasion unique d’enrichir vos connaissances et compétences sur les stratégies de growth hacking utiles à la croissance de votre société tout en vous permettant accroître votre réseau professionnel, le tout autour d’un petit déjeuner servi dans un environnement convivial.

En assistant au #ECNTalks sur le growth hacking, vous pourrez acquérir des techniques à mettre en place pour votre e-commerce et optimiser votre présence en ligne tout en maximisant votre trafic et vos ventes en un minimum de temps. Profitez de l’expertise de professionnels du social commerce pour vous aider dans la définition de vos guidelines sur les réseaux sociaux.

 

 

REJOIGNEZ LE CLUB
E-COMMERCE NATION
Rejoignez notre communauté de plus de 7.000 acteurs du e-commerce et recevez nos dernières actualités pour développer votre activité e-commerce, booster votre trafic et fidéliser vos clients.
Aucun spam ne vous sera envoyé.
2 commentaires

2 Comments

  1. David

    16 mars 2017 at 19 h 34 min

    Bonjour,

    Avez-vous prévu de transmettre les slides des présentations ?

    ++

    David

    • Julie Gauthier

      17 mars 2017 at 10 h 39 min

      Bonjour David, oui les slides des 3 intervenants growth hacking seront bien publiés et téléchargeables en même temps que chaque article qui leur sera consacré. Le 1er slide paraîtra dès la semaine prochaine ! Merci à vous.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top