Le E-Commerce représente aujourd’hui une réelle opportunité, à la fois pour les consommateurs et pour les entrepreneurs. Les personnes ouvrant une boutique en ligne peuvent faire leur première expérience avec le commerce, ou alors faire leurs premiers pas sur Internet pour complémentariser avec une boutique physique. 

Pour faire connaître son E-Commerce et générer du trafic, plusieurs choses sont possibles, notamment en restant sur Internet en mettant en place des stratégies webmarketing. Plusieurs choix s’offrent à vous :

L’emailing

Vous êtes sûrement inscrits à quelques newsletters (je vous invite d’ailleurs à vous inscrire à la newsletter d’E-Commerce Nation, pour ne rater aucun article et aucune ressource). Cette stratégie a su faire ses preuves pour les E-commerçants. 

En effet, en premier lieu, cette stratégie permet de fournir du contenu aux client faisant partie de votre base de données. Il est ainsi possible de les tenir au courant de vos promotions, des nouveaux produits, des mises-à-jour de votre politique d’échange, etc. 

En second lieu, vous devez apporter de la qualité à vos clients. Véritable outil d’influence de votre réputation en ligne et de communication, l’emailing vous permet notamment de vous forger une image auprès des consommateurs. Le lien créé entre votre entreprise et ses clients est très important, permettant ainsi de créer une perception positive. 

Comment mettre en place sa stratégie d’emailing ? Voici quelques éléments de réponse qui vous aideront à répondre à cette question :

  • Pensez à un opt-in intelligent : votre opt-in déterminera le nombre de personnes s’inscrivant à votre base de données. Lors de la création de votre formulaire, veillez à ne pas insérer trop de champs (tout en qualifiant votre future base de données), tout en limitant le nombre de clics pour finaliser cette inscription ;
  • Proposez plusieurs options à vos clients pour s’inscrire à votre base : insérer un call to action sur votre site, menant à une landing page, ou encore insérer un formulaire remplissable sans accéder à une landing page, en faire la promotion sur vos réseaux sociaux, etc. ;
  • Préparer un calendrier d’envoi : quelle fréquence voulez-vous mettre en place ? 1 par semaine ? 2 par semaine ? Veillez à ne pas inonder la messagerie de vos abonnés. Pour une organisation optimale, vous pouvez décider de l’objet et du contenu de vos emails quelques semaines en avance.
  • Envoyez des emails marketing, et des emails transactionnels : les emails marketing représentent par exemple l’envoi de newsletter, tandis que les emails transactionnels peuvent désigner les emails envoyés lors de la conclusion de l’achat (confirmation, récapitulatif d’achat, etc.) ;

Afin d’effectuer une stratégie d’emailing efficace, plusieurs outils sont disponibles, parmi eux, vous pouvez retrouver :

MailChimp

Le webmarketing pour mon E-Commerce, quelles stratégies - Emailing - MailChimp

Outil le plus connu pour l’envoi d’emails à sa base de données, MailChimp propose une forte quantité de fonctionnalités, aidant à mettre en place cette stratégie. 

En plus de proposer de simples envois d’emails, l’outil constitue une véritable plateforme d’automation marketing. D’après Wappalyzer, MailChimp est l’outil leader du marché des plateformes dédiées à cet effet, avec plus de 46% des parts de marché, face à des concurrents tels que HubSpot et SumoMe. 

L’outil propose de nombreuses fonctionnalités, comme : 

  • La création et la gestion de vos bases de données, que vous pouvez segmenter en fonction de vos besoins et des informations fournies par vos abonnés ;
  • La création de campagnes : les campagnes peuvent être mises en place de plusieurs façons, comme en glisser-déposer, en déposant les éléments dont vous aurez besoin pour créer vos emails, ou encore en .html, si vous connaissez ce langage informatique ;
  • L’optimisation de vos envois : vous pouvez choisir vous-même vos heures d’envoi, ou encore laisser le logiciel optimiser vos heures d’envois, en fonction de la localisation de vos abonnés, qui ne verront donc pas l’email à la même heure ;
  • La mise en place d’analytics : l’outil vous fournit une quantité de données analytics, vous permettant de voir et comprendre la portée de vos campagnes.

Beaucoup d’autres fonctionnalités sont disponibles sur la plateforme de MailChimp, à des prix évolutifs (en fonction de vos besoins), répartis sur plusieurs plans :

  • Le plan Free, à 0€ : parfait pour les E-commerçants tout juste arrivés sur le marché. 7 canaux marketing sont inclus dans des automatisations limitées à un clic, et bien d’autres fonctionnalités ; 
  • Le plan Essentials, à partir de 8.86€ par mois : plan fait pour vos premiers envois d’email, ce plan permet d’avoir accès à tous les templates proposés par MailChimp, en plus de l’A/B testing, le branding personnalisé, etc. ;
  • Le plan Standard, à partir de 13.30€ par mois : pour aller plus loin, des séries complètes d’automatisations sont fournies dans ce plan, en complément des fonctionnalités de publicités retargeting, d’insights, etc. ;
  • Le plan Premium, à partir de 265.19€ par mois : vous pourrez, grâce à ce plan, segmenter vos bases de données, tester vos envois selon plusieurs variantes, ou encore avoir accès au support téléphonique de la solution. 

Mailjet

Fondé en 2010, l’outil Français Mailjet propose plusieurs fonctionnalités. Adapté à tous types d’acteurs, tels que des grands comptes, des PME et des agences, l’outil aide fortement dans le développement de votre stratégie d’emailing. 

Pour ce faire, plusieurs fonctionnalités sont proposées, comme : 

  • L’email marketing : totalement responsive, ces emails vous aideront à créer un lien avec vos clients. Ces emails sont entièrement personnalisables en glisser-déposer, en .html, etc. ;
  • L’email transactionnel : Mailjet permet la mise en place d’emails transactionnels automatisés, grâce à une API. Ces emails sont également entièrement personnalisables ;
  • L’email automatisé : la création et la diffusion de workflows peuvent également faire partie d’une stratégie globale d’emailing, vous permettant d’envoyer une suite d’emails à votre base de données, en fonction des actions effectuées sur votre site ;
  • Le SMS transactionnel : comme l’email transactionnel, le SMS vous permet de valider des commandes, envoyer des codes d’authentification à 2 facteurs, etc.

Toutes ces fonctionnalités sont évidemment monnayées par la solution, qui les propose en fonction des plans suivants :

  • Le plan Gratuit, à 0€ par mois : comprenant l’envoi de 6 000 emails par mois, vous bénéficierez d’un nombre de contacts illimité. A cela viennent s’ajouter la possibilité d’utiliser l’API de la solution, ainsi que l’éditeur d’emails, entre autres fonctionnalités ;
  • Le plan Basic, à partir de 7.16€ par mois : grâce à ce plan, vous pourrez envoyer entre 30 000 et 900 000 emails par mois. En plus de cela, vous aurez accès à différentes fonctionnalités comme la levée de la limite d’envois quotidiens, le support contactable 24h/24 et 7j/7, ou encore une IP dédiée, disponible sur demande à partir de 150 000 emails envoyés par mois ;
  • Le plan Premium, à partir de 16.16€ par mois : comme le plan Basic, vous pouvez envoyer entre 30 000 et 900 000 emails par mois. Ce plan vous donne notamment la possibilité d’ajouter la segmentation, ou encore l’A/B testing à votre liste de fonctionnalités ;
  • Le plan Grands Comptes, à un prix personnalisé : entièrement personnalisable, ce plan est adapté aux entreprises envoyant plus de 900 000 emails par mois.
Accédez à la revue complète  Top 10 des outils emailing pour votre e-commerce

Sarbacane

Comme ses concurrents, Sarbacane est adapté à tous types d’entreprises. Les fonctionnalités proposées par la solution vous accompagnent, que ce soit dans le développement de votre stratégie, naissante, ou dans l’adaptation de cette dernière, déjà établie. 

Dans cet objectif, vous aurez accès à plusieurs fonctionnalités telles que :

  • Les emails marketing et transactionnels : vos campagnes marketing pourront être mises en place sur la plateforme de Sarbacane. Les emails transactionnels sont, quant à eux, envoyés par le biais de la plateforme Tipimail, appartenant à la solution ;
  • Le SMS marketing : vous aurez la possibilité de gérer vos notifications et les campagnes marketing envoyées par SMS directement depuis la solution ;
  • Les campagnes automatisées : abordées récemment, les campagnes automatisées permettent aux E-commerçants d’établir un nouveau point de contact avec leurs clients, de manière automatique, permettant de choisir le bon moment pour envoyer le bon message ;
  • L’API : connectez la solution à tous vos outils, grâce à l’API fournie.

En plus de ces fonctionnalités, Sarbacane fournit du conseil stratégique. Dans cet objectif, la solution fournit l’opinion des consultants et des experts. Cette expertise sert donc à accroître la performance de vos campagnes. 

Sarbacane fournit une offre d’essai comportant 500 envois d’emails et de 10 SMS. Les fonctionnalités premium sont actives pendant 30 jours. Cette offre est accessible à partir de 59€ par mois, pour cela, il faut contacter Sarbacane et donner les besoins de votre entreprise, afin d’établir un prix d’abonnement. 

Les campagnes de référencement payant

Beaucoup d’E-commerçants, apporteurs de solutions, agences, etc. utilisent cette stratégie. Effectivement, les campagnes SEA (Search Engine Advertising) permettent aux acteurs du digital d’apparaître en tête des résultats des SERP (Search Engine Result Page). 

Les campagnes SEA sont effectuées grâce aux régies publicitaires mises à disposition par les moteurs de recherche, ainsi, vous pourrez profiter des régies :

  • Google Ads (Google) ;
  • Yahoo! Ads (Yahoo!) ;
  • Microsoft Advertising (Bing).

Pour effectuer des campagnes de référencement payant, il suffit donc d’aller sur l’une de ces régies, et choisir les mots-clés sur lesquels vous désirez enchérir. Si l’enchère est gagnée, il est donc possible de sortir en tête des SERP

Les choses ne sont néanmoins pas aussi faciles. Effectivement, les campagnes SEA prennent beaucoup de temps, puisqu’il faut les monitorer. Si vous faites un mauvais choix de mot-clé, ce sera pire, une perte de temps supplémentaire en résulte. 

Pour faciliter le déroulement de ces campagnes, vous pouvez faire appel à des solutions d’automatisation, qui permettent donc de gérer les données et les campagnes, et :

  • d’optimiser les coûts ;
  • d’automatiser les tâches répétitives ;
  • d’augmenter votre Score de Qualité (Quality Score), diminuant donc votre CPC (Coût par Clic) ;
  • d’éviter les gaspillages de budget.

Le référencement naturel

Toujours sur les moteurs de recherche, il est possible d’arriver en tête des résultats, sans avoir à payer pour des campagnes SEA. Cette stratégie désigne la stratégie SEO. Elle permet de vous placer naturellement au-dessus de vos concurrents et d’autres sites, en fonction des recherches effectuées par les internautes. 

Pour bien se classer sur les moteurs de recherche (notamment Google et ses algorithmes), plusieurs éléments sont à respecter, et plusieurs stratégies peuvent être adoptées, comme : 

  • une stratégie de marketing de contenu ;
  • une stratégie vidéo (le VSEO) ;
  • une stratégie de référencement local ;
  • une stratégie de SEO mobile ;
  • une stratégie SEO vocal.
Accédez à la revue complète  Référencement naturel : Définition, Guide Complet & Outils

L’usage des réseaux sociaux

Soigner sa e-réputation fait partie des objectifs d’une bonne campagne de webmarketing. Pour cela, il est possible de s’en remettre à une utilisation intelligente des réseaux sociaux. Depuis leur émergence, ces réseaux connaissent une forte fréquentation, et représentent des opportunités pour tous les acteurs du digital. 

Chaque réseau social entretient sa communauté, représentant des cibles bien précises pour votre boutique en ligne. Ce ciblage doit être effectué avec minutie afin de vous donner des résultats satisfaisants. 

Enfin, de nouvelles stratégies de vente ont été mises en place sur ces réseaux sociaux, on peut ainsi parler de social selling

Mais quels sont les différentes plateformes sociales disponibles, et comment faut-il les utiliser ?

Facebook

Le réseau social le plus fréquenté du monde, à hauteur de 44,9 millions de visites par mois, est l’une des plateformes les plus alléchantes pour les boutiques en ligne désirant se faire connaître et présenter leurs produits au monde. 

Aujourd’hui, Facebook c’est 2,3 milliards d’utilisateurs actifs (soit presque ⅓ de la population mondiale totale). En France, c’est l’un des réseaux sociaux sur lequel le taux d’engagement est le plus haut. Par exemple, sur une publication vidéo, le taux moyen d’engagement est de 8.29%. Ce taux d’engagement représente le nombre de personnes ayant interagi avec votre publication, sur le nombre de personnes qui l’ont aperçue.

Lorsque l’on parle de Facebook, les E-commerçants pensent tout de suite à créer une page entreprise. Véritable aubaine pour soigner sa e-réputation, la page permet aux utilisateurs de venir interagir directement avec vous, via Messenger, ou sur votre page. Cette page donne également l’opportunité à ces derniers de laisser des avis, signal social très important, pris en compte par les autres consommateurs (P2P Marketing ou Peer-to-Peer Marketing). 

La régie publicitaire du réseau social est disponible à tous, permettant de faire plusieurs campagnes en atteignant très exactement votre cible. Ainsi, il est bon de savoir que l’âge moyen des utilisateurs sur le réseau est de 34 ans. 82% de ces utilisateurs usent du réseau sur leur smartphone. Pour plus d’efficacité et de monitoring, la régie vous donne la possibilité d’avoir accès à des données supplémentaires, des tableaux de bord vous aidant à connaître le bon déroulement de vos campagnes publicitaires. 

En plus de sa régie publicitaire, le réseau donne également aux acteurs du digital la possibilité d’effectuer des campagnes de retargeting, grâce au Pixel qu’il est possible d’intégrer très facilement sur son site. Les campagnes de retargeting peuvent être séquencées, vous permettant ainsi de ne pas lasser et spammer l’utilisateur en lui montrant plusieurs publicités différentes dans le temps, également en fonction des actions effectuées par vos clients potentiels. 

Les E-commerçants bénéficient aussi d’un avantage avec la mise en place, il y a quelques temps, de la marketplace du réseau social. Cette place de marché vous permet notamment de catégoriser vos produits, et est géolocalisée afin que les utilisateurs proches de vous aient accès à vos offres. 

Lors du lancement de campagnes publicitaires, il est bon d’adapter le message. Effectivement, sur les réseaux sociaux, les utilisateurs ne veulent pas qu’on leur montre un produit lambda, non-adapté à ses besoins. C’est là que le Pixel intervient, en mettant en relation l’activité de cet utilisateur sur votre site et sa profil sur le réseau social. 

Enfin, il vous est possible de soigner votre réputation digitale en appliquant une stratégie de marketing de contenu sur la plateforme, avec du storytelling, par exemple. Raconter l’histoire de votre entreprise permet aux consommateurs de s’identifier à celle-ci, vous aidant ainsi à créer des liens et les transformer en clients convaincus. 

Instagram

Autre réseau faisant partie de l’offre de Facebook, Instagram est également un des réseaux les plus populaires. Également très fortement utilisé sur smartphone, l’âge moyen des utilisateurs est situé entre 16 et 24 ans, pour 41% d’entre eux. Le trafic ? Instagram génère aujourd’hui 25 millions de visites uniques par mois

Le réseau représente, comme Facebook, une forte opportunité pour votre réputation digitale. Il est effectivement possible de présenter votre entreprise et votre offre aux consommateurs. Entièrement visuel, Instagram permet donc de faire appel au sens visuel de ses utilisateurs, vous aidant à faire passer des messages beaucoup plus facilement qu’à l’écrit. 

L’utilisation des hashtags est très forte sur le réseau. En effet, ces hashtags peuvent être suivis par les utilisateurs, en fonction de leurs centres d’intérêts. Il est possible de placer jusqu’à 30 hashtags sur une seule et même publication. Par contre, il est conseillé de n’en mettre qu’entre 7 et 10, vous permettant de générer un taux d’engagement plus fort. Cela vous pousse ainsi à utiliser vos hashtags comme un outil de ciblage, plutôt qu’un outil de spam. Le but final de ceux-ci est d’amener votre publication dans la partie Explore du réseau, vous accordant une forte visibilité. 

Les stories sont également très utilisées sur Instagram. Celles-ci permettent notamment de profiter des 15 secondes offertes par le réseau pour, dans le cas d’un E-commerçant, présenter une nouvelle offre ou parler de son entreprise, d’un événement, ou autre … Celles-ci peuvent être personnalisées, avec notamment l’ajout de hashtags, aidant également à vous rapprocher de la viralité. De plus, si votre nombre d’abonnés le permet (10 000), vous pouvez ajouter des tags de shopping dans ces stories, réduisant fortement le nombre de clics que les utilisateurs ont à faire pour accéder à vos produits. 

L’un des fonctionnalités les plus récentes implantée par Instagram est IGTV.  Cet outil vous permet de partager de faire des sessions de live, durant lesquelles vous pouvez interagir avec votre base d’abonnés, répondre à des questions, ou encore présenter de nouvelles offres. 

Dans le même objectif rempli par les stories, il existe des applications tierces comme Snapppt, vous permettent de rendre votre fil de publications shoppable. 

Plusieurs de ces stratégies fonctionnent très bien, lorsqu’elles sont établies en avance, et appliquées intelligemment. Si vous voulez faire appel à d’autres personnes, Instagram possède un très grand réseau d’influenceurs et micro-influenceurs. Une stratégie d’influence marketing permet notamment de toucher la base d’abonnés de ces personnes. Pour qu’elle soit efficace, votre message et votre offre doivent être adaptés à cette base d’abonnés. 

Enfin, le réseau propose également d’appliquer une stratégie Ads. Dépendant de la régie publicitaire de Facebook, les mêmes fonctionnalités sont proposées.

LinkedIn

Plus orienté B2B que les deux réseaux précédents, LinkedIn n’a néanmoins rien à leur envier. Effectivement, LinkedIn génère aujourd’hui près de 14 millions de visites uniques mensuelles. 80% de cette audience est présente sur le réseau sur son smartphone. L’âge moyen des utilisateurs de la plateforme se situe à plus de 30  ans

Première solution lorsqu’il s’agit d’effectuer du social selling entre professionnels, le réseau permet de notamment de présenter votre entreprise à des pairs, ainsi que d’appliquer votre stratégie storytelling

Les contenus à forte valeur ajoutée, accompagnés d’images ou de vidéos sont fortement conseillés sur le réseau. Ils permettent notamment de capter l’attention des utilisateurs, qui ont un fil d’actualités déjà bien rempli.  

Comme sur Instagram, il est possible d’utiliser des hashtags, correspondant aux centres d’intérêts des personnes que vous visez. Également, vous pouvez taguer les personnes que vous pensez auront un intérêt à interagir avec votre publication. 

Les groupes représentent également une opportunité de faire la promotion de vos contenus. Si vous tenez un blog en relation avec votre E-Commerce, vous pouvez poster dans les groupes concentrés autour des centres d’intérêts que vous visez. Pensez néanmoins à vérifier les règles mises en place sur les groupes que vous ciblez, afin de ne pas poster du contenu passant pour du spam, pour vous faire par la suite exclure de ce groupe. 

LinkedIn, comme Facebook, possède une régie publicitaire, sur laquelle vous pouvez organiser vos campagnes Ads. Le tracking de vos conversions sera possible, ou encore l’intégration d’un Pixel sur votre site, pour effectuer des campagnes de relance, et adapter vos contenus à la bonne personne, au bon moment.

Pinterest

Comme Instagram, Pinterest est très orienté vers la publication d’images. Idéal pour les E-commerçants l’audience du site s’élève à plus de 12 millions de visites uniques par mois. L’âge moyen de l’audience est situé entre 35 et 49 ans

L’objectif que vous pouvez vous fixer sur la plateforme est de générer des prospects pour votre E-Commerce, en présentant vos produits, grâce à des visuels attractifs et se démarquant de ce que vous pouvez rencontrer sur la plateforme. De plus, ces visuels peuvent être réutilisés sur Instagram (ou inversement), afin de mettre vos produits en avant. 

Cette dernière étant très orientée pour proposer du contenu adapté aux centres d’intérêts de ses visiteurs, il vous faut adapter votre contenu pour qu’il s’affiche aux utilisateurs que vous voulez rediriger vers votre site. 

Pour une présence optimale sur la plateforme, vous pouvez épingler du contenu régulièrement, allant jusqu’à 5 fois par jour. 

En plus de cela, le réseau social vous donne l’opportunité de créer un compte professionnel, comme sur les autres plateformes abordées précédemment. Ce compte vient avec un ensemble de fonctionnalités marketing, vous permettant d’atteindre plus facilement votre audience cible. Pour vous accompagner, vous pourrez accéder à des analyses. Pour avoir un compte professionnel, rien de plus simple : il suffit, comme sur Instagram, de créer un compte personnel, puis de le convertir. 

SnapChat

Entièrement mobile et optimisée pour les téléphones, SnapChat est une application de partage de photos éphémères, et de messagerie instantanée. En 2018, SnapChat, c’était 188 millions d’utilisateurs actifs chaque jour, dont 61 en Europe. 3 milliards de snaps sont envoyés quotidiennement, par des utilisateurs (36%) ayant entre 18 et 24 ans, majoritairement. 

L’année dernière, l’application a présenté de nouvelles fonctionnalités adaptées pour les E-commerçants. Notamment, on peut retrouver les Shoppable Snap Ads. Effectivement, il était possible de faire de la publicité pour les vendeurs en ligne, mais cette nouvelle fonctionnalité permet de réduire le nombre de clics vers le E-Commerce, en permettant la redirection directe vers la page du produit, par exemple. 

En plus de cela, les annonceurs peuvent importer leur catalogue produit directement sur la plateforme, sous forme de flux contenant plusieurs informations comme la taille ou la couleur. Plusieurs formats sont compatibles avec cette importation de flux de catalogue de produits :

  • Les Story Ads ;
  • Les Snap Ads ;
  • Les Shoppable Snap Ads.

Comme ses concurrents, SnapChat propose également l’implantation d’un Pixel, pour effectuer des campagnes de retargeting et créer des audiences personnalisées, afin de mieux cibler les publicités effectuées sur la plateforme. 

Twitter

La plateforme de microblogging existe depuis le début des réseaux sociaux, comme Facebook. L’audience, âgée en moyenne de 25 à 49 ans, utilise son smartphone pour aller sur le réseau à 80%. Près de 16 millions de visiteurs fréquentent le site chaque mois. 

Généralement utilisé comme un support clientèle par les E-commerçants et les grandes marques, vous pouvez facilement vous démarquer sur le réseau. Certaines marques, comme Wendy’s et Taco Bell n’hésitent pas à utiliser l’humour pour générer de la viralité autour de leur nom. Il est également possible de faire de la communication corporate, en postant du contenu relatif à votre entreprise. 

Il est facile, grâce au fort de retour des consommateurs sur Twitter, de faire la veille de sa e-réputation, tout en contrôlant celle de la concurrence. De plus, il est très facile d’interagir avec la communauté. 

Étant une plateforme de microblogging, pensez à aller à l’essentiel, en partageant des contenus impactants et se démarquant. 

Twitter Business permet à ses utilisateurs d’avoir accès à une page analytics complète, et de lancer des campagnes promotionnelles sur certaines de vos publications. 

Le marketing de contenu

Le marketing de contenu est une technique de webmarketing (et de marketing classique) utilisée pour faire connaître votre entreprise, via du contenu publié sur plusieurs plateformes. 

En plus de soigner votre réputation digitale et appuyer sur votre expertise de la niche de marché dans laquelle vous êtes présent, vous pouvez en profiter pour soigner votre stratégie SEO. 

La création d’un blog

L’une des techniques de marketing de contenu dont vous pouvez profiter, c’est la création d’un blog. Ce blog, dont le contenu devra être adapté à votre boutique en ligne, pourra vous aider à générer du trafic, et donc des prospects. 

Le blog influence fortement votre stratégie SEO, grâce à une présence potentielle très forte, sur les mots-clés que vous aurez choisis. Beaucoup de E-commerçants effectuent déjà cette stratégie, permettant donc de mettre ses produits en avant, tout en générant un trafic vers naturel vers le blog, puis la boutique en ligne. 

Tous nos conseils pour lancer et gérer son blog sont disponibles ici.

La publication sur des blogs externes

Dans le même registre que la création d’un blog, orchestrée par vous-même, il est possible de profiter de la popularité d’un autre blog pour y publier votre contenu. 

Cette stratégie consiste à entretenir de bonnes relations et créer des partenariats avec d’autres acteurs digitaux, vous laissant par la suite créer des publications sur leurs blogs. Ces publications serviront positivement votre réputation en ligne, en plus de vous permettre de rediriger les visiteurs vers votre boutique en ligne. 

De plus, cela vous permet d’entretenir des relations avec vos pairs. 

Les livres blancs

En prolongement de cette stratégie de marketing de contenu, il est possible de mettre des livres blancs sur Internet. Qu’est-ce qu’un livre blanc ? C’est un livre digital, vous permettant de présenter votre expertise, sous la forme d’informations que vous destinez à votre cible, généralement. 

Les livres blancs peuvent être promus de plusieurs manières, comme en les postant sur des sites dédiés à cet effet, sur votre blog (avec une landing page), ou encore, sur un blog externe. Le principe du livre blanc est qu’il peut vous permettre, par la suite, de récolter les adresses email des personnes qui l’ont téléchargé, constituant ainsi une liste de prospects potentiels pour votre boutique en ligne. 

Ainsi, les livres blancs sont attirants pour les consommateurs, notamment grâce à leur forte valeur ajoutée. C’est pour cela qu’il faut inclure beaucoup d’informations dans cet ouvrage digital. 

La vidéo

Bénéficiant fortement à votre référencement naturel, l’utilisation des vidéos n’est pas à délaisser. Effectivement, on sait bien que YouTube est une des propriétés de Google, il est donc naturel que le moteur de recherches fasse en sorte que la plateforme vidéo fasse partie des éléments à prendre en compte dans sa stratégie de marketing de contenu. 

Les vidéos peuvent à la fois être partagées sur YouTube, ou d’autres plateformes vidéo, ou encore sur les réseaux sociaux. Pour qu’une vidéo fonctionne sur les réseaux sociaux, elle doit être impactante et faire en sorte d’engager vos abonnés. 

Les promotions

Les stratégies de référencement naturelles ne sont pas les seules techniques auxquelles vous pouvez faire appel. Effectivement, il est possible de faire des promotions, comme par exemple des campagnes SEA. 

Qu’est-ce que sont les campagnes Search Engine Advertising ? Lors des recherches effectuées sur les moteurs de recherches, on peut voir des annonces, en haut des résultats. Ces résultats proviennent de sites effectuant une campagne SEA. 

Ces campagnes payantes sont faites auprès des régies publicitaires des moteurs de recherches, notamment Google, Yahoo! et Bing. 

Le SEA n’est pas seulement applicable via les régies publicitaires des moteurs de recherches. Effectivement, les réseaux sociaux possèdent aussi des régies, comme mentionné précédemment. Les campagnes de publicité effectuées sur ces réseaux doivent être prévues et mises en place avec minutie. Chaque réseau social possédant sa communauté, effectuez vos campagnes sur les bonnes plateformes. Cette technique est appelée SMA (Social Media Advertising). 

Les moteurs de recherches et autres agences publicitaires vous permettent de faire des campagnes de display. Cette technique vous permet donc d’afficher des bannières publicitaires sur des sites, en échange d’une somme d’argent. Les bannières ne sont pas les seuls moyens de faire sa publicité grâce au display. D’autres moyens plébiscités par les annonceurs sont les pop-up et les pop-under, ou encore les hover ads. 

Enfin, en accord avec votre stratégie vidéo, il est possible de lancer des campagnes sur la plateforme de YouTube. Les campagnes VSEA (Video Search Engine Advertising) sont effectuables sur la régie publicitaire de Google : Ads. 

E-Commerce et Webmarketing : faire la promotion de sa boutique

Plusieurs stratégies sont à la disposition des E-commerçants. Ainsi, il est possible d’effectuer des campagnes de promotion sur plusieurs plateformes, comme :

  • Les réseaux sociaux ;
  • Les plateformes vidéo ;
  • Les moteurs de recherches ;
  • Des sites externes ; 
  • Des agences webmarketing ;
  • Des régies publicitaires ;
  • Votre blog.

Toutes ces techniques sont accessibles à tous les E-commerçants, et permettent de gagner en réputation digitale ainsi qu’en référencement. Plus votre site aura bonne réputation, ainsi qu’une bonne visibilité, plus vous allez attirer de visiteurs. 

Faites-vous appel à d’autres techniques de webmarketing ? Lesquelles, et quels ont été leurs effets sur votre site ? 

Crédit image : Uran